Salut Denis

Singe Chromés @ MicMac Saverne – 20150124 – 1

Salut Denis,

La première fois que je t’ai entendu, c’était par hasard sur France Inter, début octobre 2014.

Apparemment, tu n’étais pas au courant que « Poisons » passait à la radio.

La première fois que je t’ai entendu, j’ai été bouleversé. Je n’avais rien écouté d’aussi bon en français depuis la mort de Bashung.

Après avoir passé ton titre, le journaliste de France Inter a indiqué que tu allais te produire à Paris dans le cadre du MaMa Festival 2014.

A l’époque, lors d’une de mes vies antérieures, j’étais naïvement en train de créer une salle de spectacle en Alsace, un vieux rêve qui se concrétisait juste avant de se transformer en cauchemar.

La première fois que je t’ai vu, c’était dans la cave d’un rade de Pigalle mi-octobre 2014 à l’occasion du MaMa. 

Dans des conditions largement pourraves, tu avais donné un excellent concert de Singe Chromés, suffisamment haletant pour que je reste jusqu’à la fin et que j’ose venir te féliciter ensuite.

Ton management m’avait offert ton album et je m’étais engagé à te faire jouer dans mon nouveau lieu dans d’excellentes conditions. 

Nous nous sommes donc revus le 24 janvier au MicMac à Saverne pour ton concert que je produisais.

J’avais la tête sous l’eau. La mairie (de droite, Filloniste, coïncidences ?) de Saverne faisait tout pour faire capoter mon projet entre autres en ne m’accordant que des autorisations d’ouverture temporaire au dernier moment alors que ma salle de spectacle était totalement aux normes. 

Le voisinage, copain comme cochon avec le maire (ça doit certainement aider quand on transforme des locaux industriels en lofts d’habitation sans avoir toutes les autorisations), me mettait la pression si j’osais dépasser les 75db.

Bref, tout roulait malgré tout et une des choses dont je suis le plus fier, c’est de ma programmation au MicMac. Je n’y ai accueilli que des gens que j’aime, la plupart étant des amis artistes et aussi deux fantastiques découvertes, Singe Chromés et Mouse DTC.

Il parait que c’était une programmation élitiste pour Saverne. Une chose est certaine, ma programmation n’était ni subventionnée ni aux ordres. Tiens, si j’étais resté plus longtemps, j’aurais peut-être pu attaquer ces abrutis pour concurrence déloyale en plus du reste.

Toujours est-il que je me souviens, Denis, de ton superbe concert avec tes deux chouettes musiciens.

Je me souviens aussi de ta gentillesse, de ton humilité et de ton humour.

Je me souviens enfin comment tu m’avais remercié pour vous avoir payé le cachet promis même s’il n’y avait pas eu grand monde (c’est un euphémisme) au MicMac ce soir là, comme si ça arrivait rarement qu’une prod tienne ses engagements envers toi.

On s’était promis de se revoir vite au même endroit (je n’avais pas encore pris la décision de fermer le MicMac) pour un nouveau concert.

Celui-ci n’a pas eu le temps d’avoir lieu et le MicMac est redevenu une brocante parait-il.

En 2016, après la mort de Bowie, j’ai passé plus d’un an à ranger une petite partie de mes archives.

C’est à ce moment là que je me suis aperçu que j’aimais essentiellement des chanteurs morts.

En 2016, j’ai eu aussi de tes nouvelles avec les maquettes de ton nouvel album que tu publiais sur Facebook et Youtube. C’était vachement bien.

Puis j’ai encore changé de vie.

Les amis morts continuent à s’accumuler dans mon Panthéon perso. 

Après celle de Rachid Taha, je viens, par l’intermédiaire d’Alice Botté, d’apprendre ta mort.

Singe Chromés @ MicMac Saverne – 20150124 – 2

Tu ne viendras pas jouer dans ma prochaine salle de spectacle mais il me tarde d’y passer tes disques.

Salut Denis.

https://singechromes.bandcamp.com/track/poisons

Cantharide – So Many Ways (2017) – Tous les chemins mènent au Rock

Des fois, des disques arrivent jusqu’au WhamBam Mag et bouleversent la routine de notre maison de retraite.

Au lieu de passer le temps à traquer le dernier duo à la con d’Iggy Pop ou le premier enregistrement potache de David Bowie, on se fait parfois bousculer par une petite mise à jour entre les oreilles en écoutant une nouveauté qui sort du lot et qui nous laisse comme qui dirait sur le cul mais en dodelinant vachement de la tête.

Disons le tout net, le nouvel album de Cantharide, « So Many Ways », fait partie de ces pépites qui peuvent tenir la dragée haute aux meilleurs artistes morts ou pas loin.
Disons le tout aussi clairement, Cantharide ne fait pas de la zizique avant gardiste mais son leader, Pierre Chaissac alias Choumy, est du genre meilleur artisan de France pour ce qui est d’écrire et de composer des merveilles de pop songs dans la tradition des plus grands.

 

 

Ce disque démarre sur les chapeaux de roues avec « You’re The Rock Upon Wich I Stand » et, coïncidence (?), fait tout de suite penser aux meilleurs titres rock des Cars avec un je ne sais quoi de Moon Martin dedans, le tout avec un chouille de sauce anglaise notamment pour les choeurs liverpooliens. C’est frais, printanier, entrainant. Vachement bien. Continuer la lecture de « Cantharide – So Many Ways (2017) – Tous les chemins mènent au Rock »

Iggy Pop – Tibet House Benefit Concert – 2017 03 16

Iggy Pop a interprété 3 titres avec New Order hier soir 16 mars 2017 au Carnegie Hall de New York.

  1. Stray Dog (New Order cover)
  2. Shades
  3. She’s Lost Control (Joy Division cover)

Comme il n’y  a pas encore de jolies vidéos de ce concert, j’en profite pour vous offrir la pub toute fraiche d’Iggy Pop pour le nouveau Schweppes Limon Dry pour l’Espagne !

Perso, avec une dose de bonne Vodka, c’est excellent !

Continuer la lecture de « Iggy Pop – Tibet House Benefit Concert – 2017 03 16 »

Deux « Nouveaux albums » de David Bowie pour le Record Store Day

Deux éditions limitées consacrées à David Bowie sortiront le 22 avril 2017 à l’occasion du 10ème Record Store Day.

Rien d’inédit pour les fans si ce n’est que le célèbre Bootleg « Portrait In Flesh » enregistré le 5 septembre 1974 à L’Universal Theatre de Los Angeles a été remastérisé en octobre et novembre 2016 par Monsieur Tony Visconti.

Je ne résiste pas au plaisir de vous passer un extrait de cet album.

Voici le communiqué officiel et les détails de ces 2 albums.

Continuer la lecture de « Deux « Nouveaux albums » de David Bowie pour le Record Store Day »

Gottfried Helnwein et David Bowie

L’oeuvre de Gottfried Helnwein, qui a rencontré David Bowie en janvier 91 à Los Angeles dans le cadre de sa série de photos « Faces », a particulièrement inspiré le personnage de Bowie dans le clip Lazarus mais aussi, il me semble, quelques personnages de 1.outside et Earthling.

 

 

Le site web de Gottfried Helnwein et ses satellites méritent qu’on s’y attarde et qu’on fouille un peu.
http://www.gottfried-helnwein.at/news/news_update/article_5692-David-Bowie-der-Aktionist